11965505385_e6552d0edb_k-1

L'une des grandes réussites d'Apple, inventeur des ordiphones, est son magasin d'applications pour iOS. Des dizaines de milliards d'euros de bénéfices rien que pour organiser le store. Mais au-delà de ça, l'App Store a permis aux développeurs de reprendre la main sur la chaîne de production classique des éditeurs d'applications.

Le déclin des apps natives

Pourtant les applications mobiles ne sont pas la panacée : trop curieuses, lourdes, et finalement pas si utiles que ça.

ToManyPermissions

J'avais écrit un petit billet publié chez Makina Corpus pour permettre aux développeurs de prendre les bonnes décisions avant de créer une nouvelle application. Plus qu'une aide à la décision, c'était surtout une dénonciation des applications mobiles. Comme l'écrivait Gabor Cselle en octobre 2012 :

In a consumer mobile app, every step you make a user perform before they get value out of your app will cost you 20% of users. - http://blog.gaborcselle.com/2012/10/every-step-costs-you-20-of-users.html

mobile_funnel

Il ajoute d'ailleurs une infographie très explicite :

the_biggest_problem_in_app_discovery

Les web apps déchirent

J'ai déjà fait un billet pour recenser tous les billets vantant les web apps. Parmi ces derniers, je ne reprends qu'une image :

It's a web app beating a native app

Et tout le monde va dans la même direction : Google, Mozilla, twitter et maintenant Apple. Et… toujours pas de stores.

La necessité des stores

Je crois que les stores sont un des succès des plateformes mobiles. Ce n'est pas pour rien que sur MacOS on retrouve aussi un app store et que Windows fait pareil avec quelques années de retard sur les autres (que ce soit pour le mobile ou pour l'OS de bureau).

Cependant je remarque aussi qu'à part pour les initiés, les utilisateurs ne vont pas sur les stores alternatifs qu'on peut retrouver sur Android (https://f-droid.org/ ou encore https://www.amazon.com/gp/mas/get-appstore/android). Comme devant la télévision, les gens consomment volontiers… ce qu'on leur donne.

Si on aime le web et internet, on devrait être en faveur de la décentralisation. Et regretter la surpuissance de l'App Store ou autre Android Store. Mais comment proposer aux utilisateurs la possibilité de découvrir une web app et les services qu'elle peut rendre ?

Évidemment, les concepts de (Progressive) web apps étant poussés principalement par Google, je ne doute pas que la multinationale trouve une solution pour proposer des web apps sur son Play Store Android. Bien sûr c'est encore trop tôt pour le savoir. Apple vient de déployer le support de Service Worker (une des technos centrales des web apps progressives), on peut donc imaginer que tout cela va s'accélérer.

Je crois que l'acteur le plus en faveur du web et d'internet est Mozilla :

Internet est une ressource publique mondiale qui doit demeurer ouverte et accessible.

D'ici à ce que ça devienne un véritable enjeu, on voit poindre ici et là des petits stores recensant certaines web apps. La plupart des Web Apps sont des proof of concept. On retrouve https://pwa.rocks/ ou https://outweb.io/ ou https://pwapps.store.

Le changement de paradigme est long et aura sûrement besoin d'une ou plusieurs révolutions.