Que vous vendiez du pain dans les marchés locaux ou que vous vendiez votre fromage depuis votre ferme, il y a de forte chance que votre activité ait été chamboulée par cette année 2020. Et vous avez probablement envie d’une présence en ligne pour garder le contact avec vos habitués. Voici un petit guide pour faire le point.

Numérisation des petites entreprises

Le Gouvernement met en place des mesures concrètes pour soutenir la numérisation des petites entreprises.

Des solutions numériques gratuites pour permettre le développement d'une activité en ligne pendant le confinement : Ces offres sont recensées et détaillées sur le site internet dédié clique-mon-commerce.gouv.fr.

Mais aussi des financements pour soutenir les petites entreprises dans la mise en place de solutions numériques. Un chèque numérique de 500 € sur simple facture présentée à l’agence de services et de paiement.

Un guide a également été publié au format pdf : fiche conseil.

Les conseils

Les annuaires

Il y a de forte chance que votre entreprise soit déjà référencée sur Internet à travers tous les annuaires ici et là. Alors voici la petite marche à suivre :

  1. Ouvrir duckduckgo
  2. Taper le nom de votre entreprise
  3. Mettre à jour les informations chez les différents annuaires

Les réseaux sociaux

On me demande souvent de créer un site web pour publier des actualités, des offres spéciales ou encore des bons plans. C’est peine perdue.

Je suis conscient des limitations, voire des défauts, des réseaux sociaux (Cambridge Analytica, Réseaux sociaux : Flux à lier par DataGueule, Derrière vos écrans de fumée), cependant ils sont largement pris en compte par les moteurs de recherche et permettent à un moldu d’être plutôt autonomes pour publier des activités et autres animations.

Ainsi je vous invite à profiter de ces plateformes en attendant mieux.

Bonne vieille méthode

Comment faisait-on avant l’Internet ? Nous prenions les commandes par téléphone ou par fax.

Alors si vous avez besoin de permettre à vos clients de vous joindre, leur fournir un numéro de téléphone pour prendre des commandes, voire une adresse email – probablement plus facile à gérer pour vous – est un premier pas indispensable.

Avoir un système informatique totalement automatisé et personnalisé pour votre besoin coûte cher. C’est ce qu’on appelle un problème de riches. Lorsque vous aurez les moyens – financiers et temporels – vous pourrez charger une agence web de vous construire cette solution qui vous fait rêver. En attendant, n’oubliez pas les bases : téléphone et courrier électronique.

Création d’un site web

Il existe pléthore de solutions accessible aux moldus pour créer son site web ou sa boutique en ligne.

Le besoin est grand actuellement et me vient l’image d’un désert au milieu duquel vous errez. Au-dessus de vous tournent des rapaces qui sont prêts à fondre sur votre petit corps épuisé. Devant vous, des mirages vous font miroiter l’abondance pour la modique somme de quelques milliers d’euros.

Sachez que le budget pour un site web vitrine (quelques pages fixes, quelques liens vers vos réseaux sociaux, votre boîte email, votre adresse, votre numéro de téléphone et une présentation de vos services) non personnalisé ne doit pas dépasser 50 € par an. Comptez 20 € pour un nom de domaine, puis 30 € pour acheter un template, socle sur lequel vous ajouterez vos informations personnelles.

Pour un site souvent mis à jour, n’oubliez pas que le plus cher est le coût du travail humain : le temps passé à rédiger, écrire, inscrire, mettre à jour. Le temps manque et la main d’œuvre se paie.

Vous avez forcément un contact proche de vous qui s’y connait en Internet, qui sait ce que veut dire Wordpress ou qui connait wix ou squarespace. Prenez conseils. Et faites des devis. Et reprenez conseils.